Permis moto : tout savoir sur l'examen pratique

Pour obtenir le permis moto, il faut passer un examen combinant épreuve écrite et épreuve pratique. Pour l’épreuve écrite, il est surtout question de la maitrise du Code de la route. Mais qu’en est-il de l’épreuve pratique ? Depuis juin 2016, l’examen du permis moto comprend 2 épreuves pratiques.

Test de vue avant l’examen pratique

Un examen de permis débute toujours avec une épreuve écrite portant sur le Code de la route. Pour réussir cette épreuve, le candidat peut suivre des cours en ligne comme celui proposé par Rouleraoule ( https://www.rouleraoule.fr) par exemple.

Si pour cette épreuve, avoir une bonne n’est pas primordial, pour les épreuves pratiques, cela est une nécessité. C’est valable autant pour la conduite d’un 2 roues que pour les 4 roues, d’où l’utilité du teste de vue. Ce test est effectué par les inspecteurs au cours des épreuves pratiques. Pour tester la vue du candidat, les inspecteurs demandent à ce dernier de lire à haute voix la plaque d’immatriculation située à 20 mètres.

Si le candidat échoue, les inspecteurs autorisent un deuxième essai en fin d’épreuve. Si le candidat échoue encore une fois, il doit passer une visite médicale. Cette visite doit déterminer si le candidat a besoin ou non de porter des lunettes.

L’épreuve du plateau, évaluation de compétence hors circulation

Pour passer une épreuve pratique, le candidat doit obligatoirement se munir de l’équipement nécessaire comme un casque, une paire de gants et un blouson avec une dorsale. Si l’examen pratique pour obtenir un permis de conduire automobile ne contient qu’une épreuve, pour le permis moto il faut passer 2 épreuves.

Il faut en premier lieu passer l’épreuve du plateau qui dure entre 15 minutes et 2 heures. Le but est de voir si le candidat a acquis plusieurs savoirs essentiels. Plusieurs compétences sont vérifiées comme la gestion de l’équilibre, que ce soit avec et sans passager. Puis, il faut évaluer la connaissance ainsi que l’utilisation des différentes commandes d’un 2 roues. En dernier, l’inspecteur vérifie la maitrise des techniques d’évitement et de freinage.

Une fois que le candidat a fini le parcours, il est interrogé sur les notions de sécurité routière. Les questions sont en général axées sur la manière de se positionner dans les situations compliquées. Le candidat est noté en A, en B et en C, le C étant une note éliminatoire. Pour passer l’épreuve du plateau, il faut obtenir au moins 2 notes A.

L’épreuve de circulation, évaluation des compétences sur route

Comme pour un examen de permis voiture, le candidat doit passer l’épreuve de la circulation qui dure environ 30 minutes. Le but du candidat est de montrer à l’inspecteur qu’il maîtrise parfaitement ses 2 roues, qu’il sait analyser les situations et réagir en conséquence.

Durant cette épreuve, le candidat est noté sur différentes actions comme : quitter une place de stationnement, emprunter des lignes droites, négocier des courbes, utiliser des voies d’accélération et de décélération, etc. À noter que les précautions à prendre au démarrage ainsi qu’à l’arrêt sont comprises dans la notation. Au cours de l’épreuve, le candidat doit précéder l’inspecteur qui lui communique les indications par radio.

chose a savoir sur lexamen du permis moto